fetedesmeres09

    A l'occasion de la fête des mères j'aimerais dédier ce poème à ma maman et à toutes les mamans du monde pour leur amour et leur courage infaillibles.
Voici un poème que j'affectionne tout particulièrement.


        À ma mère

Femme noire, femme africaine, Ô toi ma mère, je pense à toi
Ô Dâman, ô ma mère, toi qui me portas sur le dos,
Toi qui m'allaitas, toi qui gouvernas mes premiers pas,
Toi qui, la première, m'ouvris les yeux aux prodiges de la terre,
Je pense à toi...
Femme des champs, des rivières, femme du grand fleuve,
Ô toi, ma mère, je pense à toi...

Ô toi Dâman, Ô ma mère, toi qui essuyais mes larmes,
Toi qui me réjouissais le coeur, toi qui, patiemment, supportais mes caprices,
Comme j'aimerais encore être près de toi, être enfant près de toi!
Femme simple, femme de la négation, ma pensée toujours se tourne vers toi...

Ô Dâman, Dâman de la grande famille des forgerons, ma pensée toujours se tourne vers toi,
La tienne à chaque pas m'accompagne, ô Dâman, ma mère,
Comme j'aimerais encore être dans ta chaleur, être enfant près de toi,...

Femme noir, femme africaine, ô toi ma mère, merci por tout ce que tu fis pour moi, ton fils,
Si loin, si loin, si près de toi !

 

Laye Camara, "L'enfant noir"