Youssef vient de publier un réquisitoire contre l'Association des étudiants de l'ISIC et esprit de solidarité exige, je le publies aussi sur mon blog.
Je me permetterai aussi de donner mon opinion là-dessus juste après le "J'accuse!" de Youssef.

" Mais qu'est-ce qui arrive au sein du bureau de l'Association des Etudiants de l'Institut Supérieur de l'Information et deaccusa la Communication ? Un bureau, qui au début, affichait un enthousiasme débordant, une énergie atomique à faire trembler tout un institut, une détermination à faire bouger des montagnes, une volonté d'enfer à faire rougir les plus récalcitrants et j'en passe.Un bureau élu à 82% des voix, pour vous dire l'espoir et la détermination qui planait à l'époque ! L'on se disait, ça y est, c'est la nouvelle ère : une nouvelle directrice qui veut aller de l'avant et une association des étudiant qui veut lui emboîter le pas, pour le meilleur et pour le pire ! Et souvent pour le meilleur !!

Sauf que voilà ! Après une projection cinématographique, une rencontre de vulgarisation et un atelier de dessin, il n'y a plus rien !! Une ankylose des plus chroniques s'est emparée de certains membres du bureau de l'AEISIC ! Je dis bien certain, pour ne pas dire la majorité.

Dans l'espace de deux mois et demi, aucune activité n'a été organisée, aucun débat n'a été soulevé, pas même la moindre déclaration du bureau de l'Association.

J'accuse :
- L'esprit négatif des membres du bureau de l'AEISIC.
- Leur vision bornée des choses.
- Leur défaitisme, leur irresponsabilité et leur "jemenfoutisme".
- Les étudiants de l'ISIC qui ne font rien pour changer la situation et qui se contente d'observer et de rester passifs.

P.S : je rappelle que je suis membre de ce bureau ! :'(  " 

Ici s'achève le cri de rage et d'indignation de Youssef. Commence le mien.

Je trouve vraiment navrant que de jeunes étudiants, journalistes qui plus est, n'aient pas la volonté nécessaire de faire bouger les choses au sein de leur institut. Comment alors voudraient-ils réussir à faire bouger la société plus tard?
Je tiens tout de même à blanchir Youssef de toute accusation, non par camaraderie, mais je suis témoin de tous les efforts qu'il fournit et de tous les projets qu'il ne cesse de paufiner avec l'aide de certains, alors que les autres membres de l'association se la coulent douce.
Je tiens également à dénoncer le "jemenfoutisme' dont ils font preuve. Et ce qui me tient à coeur encore plus que tout, dénoncer l'étroitesse d'esprit de certains de ces membres (pas tous mais je pense que les personnes en cause se reconnaîtront) qui croient encore vivre à l'ère du pacha et du makhzen et se permttent de vouloir jouer les boss. Quand je pense qu'ils finiront par devenir journalistes, ça me donne des frissons...
J'aurai également une question à poser aux membres de cette association: si vous ne vouliez pas vraiment faire partie du BDE, pourquoi vous être lancés dans cette aventure? Il aurait été plus judicieux de laisser la place à des personnes qui se seraient vraiment investies, et je parle ici de certains membres qui ne se donnent même plus la peine d'assister aux réunions.
A mon avis, la meilleure chose à faire seraient d'organiser une assemblée générale et de mettre les points sur les "I" une fois pour toutes, car la situation ne peut plus durer. Y' en a  marre de cette léthargie qui sévit au sein de l'ISIC.
Il est temps de prendre le taureau par les cornes et rétablir le train sur les bonnes rails. A bon entendeur, salut !