pageblance2

    On le connaît depuis la nuit des temps. C'est l'un des virus les plus anciens mais également des plus dangereux. Sa principale cible, les écrivains, les journalistes, les compositeurs,..., bref tous ceux pour qui l'écriture est une passion et parfois il s'amuse même en s'en prenant aux écoliers et autres pour un devoir d'écriture. Il frappe au moment où l'on s'y attend le moins paralysant votre imagination ainsi que vos sens.
Le syndrôme de la Page Blanche ne se contente pas uniquement de vous empêcher d'écrire, il vous domine, vous hante. Le simple contact avec un stylo et une page blanche vous glace le sang et vous vide de toutes vos idées. Les tournures de phrases deviennt un supplice et la rédaction un calvaire.
Mais par chance, ce syndrôme finit toujours par disparaître et l'on retrouve à nouveau cette imagination débordante. On peut alors se remettre à ses plumes et à nouveau s'en donner à coeur joie remplissant des pages entières de pavés...Du moins, le temps qu'il nous frappe à nouveau....